Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

« Des hydravions à Courcouronnes ? »

 

Ce titre volontairement surprenant traduit la volonté des auteurs d’éveiller la curiosité du lecteur : comment des hydravions pourraient-ils se poser à Courcouronnes ? Quand et où allaient-ils se poser ou plus exactement amerrir ?

Un projet aéronautique grandiose était prévu sur le territoire de la commune de Courcouronnes.

Avant d’en arriver là, des hommes ont pensé et réalisé des machines volantes permettant de décoller et « d’atterrir » sur l’eau.

Des deux côtés de l’Atlantique, ils ont créé des entreprises de construction aéronautiques et des compagnies aériennes.

En 1935, alors que les Etats-Unis et la Grande Bretagne exploitent déjà des lignes commerciales, la France lance divers programmes d’hydravions transatlantiques. Ils sont nécessaires pour assurer le développement des lignes commerciales à partir de Paris vers l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud.

Des avionneurs célèbres comme Lioré et Olivier, Latécoère, Potez-CAMS … vont développer des hydravions luxueux appelés communément paquebots volants, capables de franchir les océans pour s’attirer la clientèle des paquebots transatlantiques.

Pour accueillir ces géants il faut un plan d’eau, des infrastructures importantes qui prendront le nom d’hydrobase. La volonté des aménageurs est de constituer un aéroport mixte comprenant l’hydrobase et une base terrestre.

Un projet grandiose d’aéroport mixte va s’élaborer sur le territoire de la commune de Courcouronnes ; il se développera principalement pendant la seconde guerre mondiale.

Le livre a la modeste ambition de rappeler le contexte aéronautique depuis les débuts de l’aviation et de relater l’histoire de ce projet grandiose peu connu du public.

Comité d’histoire locale de Courcouronnes

Ferme du Bois Briard -Rue du Bois Briard        91080 COURCOURONNES

Mail :histoire.courcouronnes@orange.fr

http://hist.courcouronnes.pagesperso-orange.fr/index.htm

Prix 27.00 Euros plus port (5 euros)

 

fauchard

Partager cette page

Repost 0
Published by